création site web, conception graphique et application web et intranet

Contact Devis en ligne Devenir fan

Vie privée : la Cnil donne trois mois à Google pour régulariser sa situation

Google a trois mois pour se mettre en conformité avec la loi française en matière de protection des données, sous peine de sanction financière.

 

Alors qu'elle a Google en ligne de mire depuis un peu plus d'un an déjà, la Cnil a décidé de passer à l'offensive et met officiellement le géant de l'Internet en demeure de se conformer à toute une série d'obligations en matière de vie privée. "L'analyse opérée par la Cnil a confirmé les manquements de Google au regard de la loi 'informatique et libertés', qui conduisent, concrètement, à ce que l'utilisateur ne soit pas en mesure de connaître l'utilisation qui peut être faite de ses données et de la maîtriser", explique l'organisation dans un communiqué. En cause, la nouvelle politique de confidentialité édictée par Google en mars 2012 qui, en regroupant au sein d'un même espaces les informations afférentes à ses différents services, a rendu, selon la Cnil, un peu plus floue sa politique en matière de vie privée.

Google a donc trois mois pour souscrire à des obligations telles que  la nécessité de communiquer sur la finalité des données personnelles collectées et la durée de leur conservation. "L'objet de cette mise en demeure n'est pas de se substituer à Google pour fixer les mesures concrètes à mettre en place, mais de le conduire à se mettre en conformité avec les principes de la loi, sans entraver, ni son modèle économique, ni sa capacité d'innovation", précise la Cnil. Si Google ne souscrit pas à ces obligations dans les délais impartis, la société s'expose à des sanctions financières.

Retour